Personne n’y échappera, de Romain Sardou

Comme d’hab’, quatrième de couverture:
romainsardouNew Hampshire. Hiver 2007. 24 corps sont découverts dans le sable enneigé d’un chantier d’autoroute. 24 cadavres. Tués d’une balle en plein cœur, sans aucune trace de lutte. Sacrifice de secte ? Suicide assisté ? Gigantesque règlement de comptes? Plus incroyable encore : personne ne les réclame. Pas un mari inquiet, pas une mère affolée, pas un collègue de bureau ne prend contact avec la police. Le même soir, Frank Franklin, 29 ans, jeune professeur de littérature, arrive pour son nouveau poste dans une université qui jouxte le chantier des 24. Très vite, quelque chose l’inquiète sur le campus. Bientôt, il va comprendre qu’il a été entraîné dans un terrifiant jeu de dupes…

Avant de commencer, un petit avertissement: ce résumé n’indique pas du tout ce qui se passe réellement. Enfin, moi j’ai eu l’impression en le lisant qu’il y avait un truc pas net au sein de la fameuse université. Eh bien que pouet, l’histoire n’évoque jamais ou presque cet aspect. Alors je me suis peut-être fourvoyée en lisant la quatrième de couverture, mais elle ne me semble malgré tout pas correcte.
A la base j’avais décidé de lire un roman de Luis Sepulveda mais au dernier moment j’ai changé d’avis. J’avais adoré « pardonnez nos offenses » de Romain Sardou et la couverture de son dernier livre m’intriguait, je me suis donc dit « pourquoi pas? ». Surtout que je lis peu de thrillers/polars/policiers (ils me tombent des mains dans 90% des cas), donc autant en inclure un chouïa dans mon Challenge ABC! 🙂
Et pour tout dire, j’ai fini le roman très rapidement. Le style est agréable à lire (bien que parfois trop détaillé… peut-être pour coller au personnage du « gros méchant » qui adore en rajouter des couches sur les détails), très fluide. On ne se rend pas compte des pages qui passent.
Cependant, « personne n’y échappera » présente un très gros défaut à mon sens: en le lisant, j’ai eu l’impression de ne voir qu’une très loooooongue série de clichés. Je ne sais pas si c’est habituel dans ce type de roman, mais le flic curieux et incorruptible, le jeune prof débutant mais en même temps super motivé, l’agent du FBI très cachottière, la rivalité entre les différents services de police, l’école ultra friquée isolée au milieu de nulle part, le tueur en série super méchant et incroyablement intelligent, les parents super protecteurs envers leur fille, le fondateur de l’école mystérieux et excentrique… ben ça fait un peu beaucoup de stéréotypes pour un bouquin.
Je n’ai pas trop non plus apprécié que l’histoire se passe aux Etats-Unis, j’ai trouvé que ça faisait encore plus cliché.
Et ce qui est dommage, c’est que certains de ces éléments sont peu ou pas exploités… ça aurait donné plus de consistance à l’histoire, c’est bête. Mais bon, puisque c’était une première pour Romain Sardou, je ne me plains pas (trop), l’histoire est rondement menée et c’est l’essentiel.  ^^
De plus, j’ai trouvé que la façon de traiter le sujet était assez originale: on sait rapidement qui est le « gros méchant » et ce qu’il a fait… ce n’est pas ça ce qui importe le plus ici, c’est plutôt la procédure mise en place afin de l’attraper qui l’est, les tours et les détours tortueux de sa façon de penser. Ce qui est déjà pas mal. 🙂
J’ai également beaucoup apprécié qu’on n’insiste pas 150 ans sur les détails glauques/gores/macabres, ils sont décrits mais rapidement, il n’y a pas d’insistance sur les trucs les plus ignobles.
Bref, « personne n’y échappera » ne révolutionne rien mais on passe un bon moment de lecture et ça ne laisse augurer que de meilleurs romans par la suite.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Lecture dans le cadre du Challenge ABC 2008

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s