Les sorcières d’Eastwick, de John Updike

Et bien voilà, j’ai terminé il y a deux jours le premier livre que je devais lire pour le Challenge ABC 2008.

sorci_resdeastwickAvant de commencer à donner mon avis, la présentation qu’on trouve sur la quatrième de couverture:

« L’Amérique des années soixante-dix, époque d’aspirations confuses, mal affranchie des tabous religieux, de la morale et du sexe. A Eastwick, une petite ville de province, trois femmes divorcées, adeptes des pratiques occultes, trois sorcières, exercent sur les hommes et leurs concurrentes le pouvoir que leur confèrent et leur charme, et leur liberté, et leur perversité. L’arrivée de Van Horne, incarnation du Malin, déclenchera une tragédie. Par goût du pouvoir absolu, Jane, Alexandra et Sukie en appelleront en effet aux forces maléfiques pour se débarrasser de Jenny, leur disciple devenue leur rivale et, donc, leur victime de prédilection. »
Il est rajouté « le plus sulfureux des romans de John Updike« .

Alors déjà, il faut savoir que ce petit résumé raconte en fait absolument tout ce qui se passe dans le bouquin sauf peut-être les dix dernières pages, et encore.
De plus, la quatrième de couverture fait trois erreurs:

  • Pour ce qui est de « l’incarnation du Malin », celle-ci est plutôt suggérée que clairement affirmée et on n’en a jamais la preuve. En fait le lecteur est laissé dans le doute, même si certains détails sont étranges (et soit dit en passant, Satan est sacrément pouilleux par rapport à la représentation habituelle qu’on s’en fait).
  • Alexandra, Sukie et Jane ne font pas appel aux forces maléfiques par goût du pouvoir absolu mais par pure jalousie
  • Jenny n’est pas leur disciple, elle ne pratique pas la magie.

Ça fait quand même pas mal d’erreurs en si peu de phrases.
Ensuite, il faut également savoir que ça a l’air super intéressant comme ça, on a l’impression qu’il va y avoir de l’action. Il n’y a rien de plus faux comme impression. La fameuse Jenny n’arrive qu’aux 2/3 du livre et l’appel aux forces maléfiques a lieu tout à la fin. Autant dire que le reste du temps on s’ennuie ferme, puisque « les sorcières d’Eastwick » se résume à raconter la vie d’une petite ville de province avec ses potins, ses scandales, ses histoires de fesse et en gros la vie qui passe. D’ailleurs en lisant ce bouquin j’ai eu l’impression de passer mon temps à fixer une cabine téléphonique car c’est ça l’action principale: des gens qui se parlent au téléphone. Absolument fascinant. surpris

J’ai lu dans une critique que ce livre était une défense de la femme, que c’était même un thème carrément féministe. J’ai pas trouvé, que du contraire! Trois bonnes femmes divorcées qui s’envoient en l’air à gauche à droite en faisant mumuse avec la sorcellerie (qu’elles n’ont pu connaître qu’à partir du moment où elles ont été larguées par leurs maris) et qui sont super proches de Mère Nature, c’est pas super féministe.

C’est même plutôt une confirmation d’un bon vieux stéréotype qui veut que la Femme soit plus proche de la Nature (car elle porte les enfants, toussa) et l’Homme de la Civilisation, l’Homme étant donc censé et intelligent tandis que la femme est incompréhensible et incontrôlable.
Par contre j’ai lu ailleurs que « les sorcières… » était une critique de ce genre de pensée. Mais là j’ai pas trop saisi l’ironie. Enfin, ça c’est certainement dû au fait que je sois un peu neuneu.gn_
Bref, vous l’aurez compris: je n’ai pas beaucoup aimé ce livre, je me suis même bien ennuyée (ce qui explique d’ailleurs les trois semaines prises pour le lire). Pourtant ça se lit facilement. Mais je n’ai pas accroché à l’histoire.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Lecture dans le cadre du Challenge ABC 2008

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s